Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 15:03
   En ces temps de vindicte du kaporal élyséen contre les juges d'instruction, je tombe sur le livre du juge d'instruction de l'affaire ELF : Eva JOLY !
   Incidemment, elle explique qu'un juge d'instruction ne peut travailler qu'en vertu d'un réquisitoire du procureur de la République ; que sa liberté d'action est contrôlé par le parquet (soumis à l'autorité de la Chancellerie), que ce dernier peut faire annuler certains de ses actes.
   Alors ? Pas suffisant le contrôle du pouvoir ?
   C'est qu'il y a eu le précédent de l'affaire ELF !
   A chaque fois qu'un magistrat s'approche du pouvoir...
   "En faisant simplement mon métier, j'ai été menacée de mort ! J'ai avancé sous la surveillance des officines et des services secrets ; j'ai été vilipendée et accusée des pires méfaits ; mon honneur attaqué, mon intégrité professionnelle mise en doute."
   "L'affaire dont je suis saisie est financière et je découvre des méthodes inconcevables dans un pays démocratique."
   Elle auditionne des hommes du monde des affaires et s'aperçoit qu'ils ont peur ! (ils ont reçu des coups de téléphone nocturnes, subi des cambriolages d'intimidation où rien ne disparaît, été l'objet de menaces de mort directes !). Il apparaît que ces hommes et ces femmes, installés dans les beaux quartiers, sont pareils à des gangsters traqués par un gang. Et cela pour s'assurer de leur silence. De surcroît, "ils craignent la police puisque leurs poursuivants y ont aussi des entrées (!). Leurs ennemis ont un pouvoir supérieur aux institutions" (!!).
   "Nous demandons des comptes à des dirigeants dont l'univers est peuplé d'hommes politiques de premier plan, de figures de la finance dont quelques prédateurs de haut vol... "
   (de "haut vol" ? est-ce à dire que la rapine est éléphantesque... ?)
   "... C'est l'univers de l'action sans contrôle, là où seul compte le blanc-seing du prince et la loi du plus malin : pas vu, pas pris. La loi doit s'ajuster à leur comportement et non l'inverse."
   Auditions, interrogatoires : "ces hommes ont le revers de leur veste fleuri de la légion d'honneur ; le WHO'S WHO leur consacre de longues notices. La plupart ne peuvent cacher leur morgue. Ils refusent de reconnaître l'évidence, parfois aussi simple qu'un versement d'argent suspect sur leur compte privé."
   Les détournements personnels semblent avoir atteint des proportions inconnues "jusqu'à ce jour."
   Eva JOLY porte un témoignage sur les moeurs des maîtres de la finance (profitant de jets privés et de multiples palaces) qui "disparaissent dans le silence ouaté des conseils d'administration"...
   "Nous utilisons le mot "corruption" ou de "délinquance financière". Je parlerais plutôt d'impunité."
   "Un monde où cette impunité régnerait parmi les élites, où seuls les citoyens lambda auraient des devoirs."
   Voilà comment ces hommes vivent !
   "Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ?", c'est le titre du bouquin d'Eva JOLY. Une juge d'instruction qui sans elle...
   On voit trop bien ce que veut éviter Sarkozy !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Pangloss 17/04/2009 09:04

Hélas! Les médias savent se taire!

Pamphile 18/04/2009 14:56


Il y aura toujours des résistants. De plus, avec l'Internet...


Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages