Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 15:56
   Pas à nous ! Vous vous en doutez bien.
   L'histoire qui suit s'assimile à un complot.
   Jusqu'à l'écoeurement on entend "réforme, réforme" proféré par le Césarillon de l'Elysée. Mais il fait le perroquet ; celui de la Commission européenne qui, en 1991, dans un livre blanc évoque comme missions pour l'Université : la "flexibilité", la "mobilité", l'"employabilité". Refrain archi-connu, globalisation en plein, elle aurait trouvé cela toute seule ?
   Oh, que non : c'est l'ERT, table ronde des industriels européens, qui fait le souffleur ; un super lobby auprès de la Commission (vous savez bien, ces officines qui ont ont pignon sur rue à Bruxelles et travaillent au grand jour !). Décomplexées, comme qui vous savez.
   En 1989, le rapport de l'ERT, intitulé "Education et compétence de l'Europe", précise : ""L'éducation et la formation sont des investissements vitaux pour la réussite future de l'entreprise. Les enseignants n'ont qu'une compréhension insuffisante de l'environnement économique des affaires et de la notion de profit". Tel quel !
   En 1991, la même : "Une université ouverte est une entreprise industrielle".
   Et, après Bologne, vient à la rescousse l'OCDE elle-même (Organisation de Coopération et de Développement Economique) ; nous sommes en mars 2009, elle enfonce le clou idéologique : "Elargir l'autonomie des universités [...] surtout pour la gestion budgétaire, le recrutement et la rémunération du personnel". Elle préconise, pour le financement privé, d'avoir recours aux droits de scolarité favorisés par des prêts étudiants". Encore du crédit... ? Ils sont irrécupérables !
   Quand on vous dit que c'est un complot, une véritable conjuration.
   Avec dans le rôle du récitant-perroquet : kaporal Sarkozy et, en doublure, la madame Pécresse.
   "Eclairer les enjeux sont des mesures de salut public" écrit Geneviève Azam, membre du conseil scientifique d'Attac.
   Oh, que oui !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Pascale 29/05/2009 13:50

Certes. Mais nos universités ont besoin d'une plus grande autonomie financière.

Pamphile 29/05/2009 16:20


C'est le prétexte brandi à tout bout de champs. Mais là, on voit bien qu'il s'agit de la même idéologie entêtée : tout doit être privatisé, tout doit se plier au saint marché.


sylvie boussand 29/05/2009 08:43

Et toujours en toile de fonds le but "ultime" : privatiser le plus largement possible le "marché" de l'éducation, tout en continuant bien sûr à pomper l'argent public.

Pamphile 29/05/2009 16:14


Quand bien même les électeurs sont à 65 % contre cette politique !


Spartacus 28/05/2009 20:49

"Une université ouverte est une entreprise industrielle."
Les enseignants chercheurs des travailleurs à la chaîne.
Et les étudiants des produits manufacturés...

Pamphile 29/05/2009 16:13


Eh oui, c'est à vomir !


Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages