Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 16:37
                                                                              GRIPPE, CONTAGION, EPIDEMIE, PANDEMIE
   "La grippe A, la star de la rentrée !" s'écrie le laquais-présentateur de la télé-publique. En effet, c'est bien de cela dont il s'agit : le tam-tam autour d'une malheureuse grippe, serait-elle "porcine" (oh ! pardon... chut... dire : "grippe A", ne pas accuser quiconque, surtout pas les élevages industriels !)
   Voilà un dérivatif bien malingre. C'est que notre exceptionnel ultra-réac élyséen a bien besoin qu'on parle d'autre chose plutôt que de social. Il va y avoir une floppée de licenciements, donc peut-être une rentrée "chaude". Il y a grande nécessité à détourner l'esprit de nos concitoyens de leurs tristes préoccupations.
   Ah ! s'il pouvait y avoir une bonne petite épidémie de peste... avec peur panique. Ce serait autre chose ! Le bacille se prélasse chez les rongeurs et se transmet par piqûres de puces; par conséquent, dératisons (je dératise aussi point ne somatise...). Le pouvoir pourrait jouer sur la peur permanente : les immenses zones où la maladie épidémique continue d'exister parmi les rongeurs sauvages; le transport aérien ne produit pas que du CO2 ! Alors, il reste le choix de l'inquiétude : la bubonique, ou la pulmonaire... ?
   Il est alléchant aussi pour un gouvernement dans la mouise (osez regarder en face le déficit !), alléchant d'espérer follement une vague de choléra. En direct du delta du Gange. Là, les bactéries sont strictement réservées à l'espèce humaine (rien à voir avec le choléra des poules). Ce sont des bacilles incurvés, tel le bacille "virgule" : imaginez la trouille de tous les porteurs du logo "Nike"...
   Avantageux également, le danger des porteurs sains qui peuvent atteindre 30 % de l'entourage des malades. De quoi regarder de travers ses voisins de palier. Ne rassure en rien le fait d'apprendre que le vecteur de la contagion peut être les pattes des mouches. Ah ! faire d'une mouche un éléphant, voilà une rouerie typique du staff Sarkozy.
   Sans compter qu'il existe des formes mortelles en quelques heures; le traitement doit être entrepris d'extême urgence. Tout bon ! "l'extrême urgence", cela permet de communiquer ferme !
   Au lieu de ça, pfft... ! une minable gripette à virus, avec fièvre, courbatures; le train-train, quoi.
   D'ordinaire, un Président de la République n'en fait pas état.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Pangloss 14/08/2009 18:00

La "goutte-au-nez", quoi! Pour l'instant, pas la peine d'en faire un fromage, ni d'écrire à la famille.
Quoi, l'activité économique? On n'en à rien à secouer de l'activité économique. Ah oui! Il y aura moins de "rentrées fiscales"? Tant mieux! Moins de rentrées dans les caisses de l'Etat, moins de sortie de notre poche. Quand on voit ce qu'ils en font du pognon: ils le refilent aux banques pour qu'ils se paient des bonus. C'est vrai ça, quoi non mais sans blague!

Pamphile 21/08/2009 17:35


S'"ils" pouvaient faire leur boulot sans se faire mousser... En la matière, ils ont un maître d'école !


Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages