Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 16:11

5110036158_3350e84e27.jpg   En cette fin d'année 2012, l'accroissement du chômage devient véritablement angoissant.

   Or, les gains de productiivité réalisés par nos économies ont été colossaux ! Mais c'est le marché qui répartit le travail, un partage sauvage du travail. D'où ces cohortes de chômeurs.

 

   Cependant il existe une autre option : la répartition par le débat, la négociation, voire le référendum.

 

   Dans son bouquin "Le livre noir du capitalisme", Pierre Larrouturou écrit :

   "Le seul moyen de rééquilibrer le marché du travail pour augmenter vraiment les salaires, le meilleur moyen de relancer la croissance, le meilleur moyen aussi de sauver les retraites, c'est de s'attaquer frontalement au chômage. Ce qui passe - entre autres actions - par une forte baisse du temps de travail." Question cruciale !

 

   En France, dans 400 entreprises la semaine de 4 jours (32 heures !) est une réalité.

   Fleury Michon, Mamie Nova (Coop Even), Monique Ranou, Télérama mais aussi des centaines de PME inconnues : une auto-école à Rouen, un fabricant de logiciels à Chambéry, un charpentier près de Bordaeux, une coopérative d'insémination porcine à Pau, un imprimeur dans le Nord, une concession Peugeot dans le Var, un libraire, un chauffagiste, une agence de pub à Paris... (il faut voir avec quel soin Larrouturou détaille les modalités dans ses exemples précis !)

 

   Comment se fait-il que nous n'en entendions pas parler... ?

 

   "Impossible pour les PME !" beugle le MEDEF? Voyez plutôt l'exemple de Parisot qui a longtemps partagé son temps entre les deux entreprises qu'elle dirigeait et le MEDEF (!) Bonjour le "temps plein"... D'ailleurs les responsables du MEDEF sont la preuve vivante que la semaine de 4 jours est possible même pour les postes de responsabilité. Un argument qu'ils détestent car il va contre leurs raisons idéologiques !

 

   Pourquoi ces propositions argumentées de Pierre Larrouturou ne font jamais l'objet d'un débat ? Pourquoi ?

 

   Pourquoi François Hollande, premier secrétaire du PS laissa la commission Economie du parti dormir... ?

   Tout d'abord, il ne fallait pas critiquer le gouvernement Jospin. Puis la catastrophe de 2002 passée, Hollande retrouvant des mains libres, n'organisa pas plus de débats de fond (!) Il ne voulait pas que le bilan Jospin devienne le bilan Hollande, toujours premier secrétaire. En fait, c'est que Hollande voulait  être le condidat du parti en 2007. Déjà ! Pour quoi faire ???

 

   Aujourd'hui, cohérent, il reste les mains croisées sur son estomac repu, à savourer sa victoire...

 

   Son estomac nous fait une belle jambe !!!

 

(voir aussi le site roosevelt 2012)

 

                                                                              J.Thibault, auteur de "Ô AUDIMAT...", de l'ironie au satirique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

foujuste 30/12/2012 15:16

On sent comme un malaise au PS depuis l’élection de hollande les grandes idées “modernes “ fer de lance des grands penseurs gardes”des grandes utopies ” ne sont plus d’actualité le pragmatisme
creuse un énorme fossé entre les grandes reformes élaboré suivant les recettes et mythes idéologiques de la gauche classic ,et le quotidien rencontré par le pouvoir face aux réalités économiques
Européennes et mondiales ,le contraste constaté peut amener à une rupture idéologique pour une grande partie des électeurs d’une gauche plus libérale !!

Pamphile 04/01/2013 17:57



Vous n'avez pas été sans remarquer qu'au pouvoir de la Grèce et de l'Espagne se trouvèrent des sociaux-démocrates néo-libéraux ?


Tant qu'à la crise provoquée par la finance avide, la réaction ne sera pas - au minimum ! - à la hauteur de celle de Roosevelt en 1930, la Bérézina continuera pour les peuples. Pas pour
l'oligarchie.


Roosevelt, voyons, ce n'est pas "Les Rouges" !



Pangloss 25/12/2012 09:16

Ce serait un changement important (trop pour certains?) mais l'idée mériterait certainement de faire l'objet d'un débat sérieux.

Pamphile 28/12/2012 16:21



Oui, certains cadres ont peur du temps libre supplémentaire... (!) Mais d'une manière générale, les Français aiment les RTT. Pierre Larrouturou décrit, dans le menu, la pratique (y compris pour
une auto-école qui pratique les 32 heures). Le partage du travail sans baisse de salaire (- 5 % au début). C'est tentant. C'est aussi soutenu par le collectif Roosevelt.



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages