Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 15:52

4536183560_c37ab4e56b.jpg   Ah, au lendemain du 21 juillet, tout le monde montrait son soulagement. Les "marchés" surtout. Enfin, aux dires des journaux à la botte des pouvoirs.

   Vous avez vu le petit ménage à trois : Merkel-Trichet-Sarkozy faire les avantageux. Surtout le petit ! Ils se congratulaient comme larrons en foire.

   Et puis, quelques jours plus tard : Badaboum !! Plus "rassurés" du tout, les "marchés". La grande chair de poule !

   C'est que leur combine, aux trois du petit ménage, ne fonctionne pas !

 

   La dette publique ?

   Elle était stable avant la poussée du néo-libéralisme. L'aggravation a commencé avec Reagan. Et Thatcher. On a diminué l'impôt des plus riches. On a baissé l'impôt sur les sociétés. Résultat : les inégalités croissent. Et ces millions "libérés" cherchent à se placer selon la religion de la "création de valeur pour l'actionnaire". Ce n'est pas pour autant que l'investissement économique augmente ! Ce sont les revenus privés et ceux des grandes sociétés qui s'envolent. La finance domine l'économie !

   11 % de la richesse créée passent du travail au capital !!

   Les banques de dépôt peuvent être aussi banques d'affaires. Elles s'endettent pour racheter leurs propres actions ce qui augmente le bénéf de l'actionnaire et plaît tant aux "agences de notation"... Tout cela était interdit depuis le début des années 30 ! (car les politiques de dérégulation des années 20 avaient débouché sur la méga-crise de 1929 !)

 

   Les libéraux fous ont remis ça ! Abrogeant petit à petit ces mesures de sécurité économique. Avec quel argument ? (tenez-vous bien...) "au service de la croissance et de l'emploi" (!!)

   Et le ménage à trois, cité plus haut, cherche à continuer l'orgie : ils tiennent à ce que les Etats financent leur dette publique sur le "marché", auprès des banques privées qui se goinfrent...

   Et les populations dans tout ça ?

 

   Les énormes gains de productivité (robots, ordinateurs...) n'ont profité qu'aux actionnaires tant et si bien qu'ils détruisent des emplois ! Faute de raccourcir le temps de travail.

   Et voilà que, dans la tourmente, la BCE (la Banque de la Communauté Européenne dont "les statuts le lui interdisaient" jusqu'alors) va enfin racheter de la dette italienne et espagnole. Les trois du petit ménage se renient : ils y viennent ! Une fois de plus, ils transgressent leurs propres règles..

.

   Mélenchon le leur a assez hurlé. Depuis longtemps.

 

   En vérité, ils sont désemparés. Leur soi-disant dogme mène nos sociétés et leurs citoyens au bord du gouffre. Alors, pour avoir l'air de réagir, Sarkozy colle à Merkel. Laquelle ne veut pas que le contribuable allemand paie, quand bien même l'Allemagne n'a jamais remboursé ses emprunts forcés auprès des pays occupés par les nazis. Gonflé ! Et Sarkozy dépassé !

 

   Leur idéologie, à ces libéraux grand teint, a fait "flop"...

 

   La preuve par les faits est aveuglante !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Axel21 09/08/2011 17:27


Je partage entièrement ce point de vue. Les grandes sociétés n'ont jamais joué le jeu, ne créant pas d'emplois pour gaver leurs actionnaires... qui doivent être fort dépités par les temps qui
courent.


Pamphile 11/08/2011 17:53



Ils ne seront jamais assez dépités !!



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages