Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 15:06

6983206923_99b1b319e1.jpg    Les "Professeurs des écoles" - voilà un titre qui aurait dû réconforter nos Instituteurs ! - parviennent-ils à populariser leurs grèves à répétition ?

 

   Voici la réaction d'une Institutrice qui me semble mieux cerner la réalité =

 

J'avoue que, pour moi, ces grèves pour un ajournement ou une suppression de la réforme des rythmes scolaires ne sont qu'une façade.

Elles expriment un trop plein accumulé depuis de longues années : manque de considération, de reconnaissance, impression d'être corvéable à merci.

Ainsi, la France est la 5° puissance économique mondiale et rémunère ses instits comme le fait la Grèce, au rang 34 de ces puissances. Dans le même temps, elle nous demande près de 200h d'enseignement annuelles supplémentaires et nous ajoute 6 élèves par classe. A vous de calculer ce que ça peut faire comme différence.

Nos résultats aux tests PISA ne sont pas excellents mais ils sont dans la moyenne des pays de l'OCDE.

Je n'ai qu'une question : comment peut-on nous demander toujours plus en contrepartie de toujours moins ?

 

   Il serait hautement préférable de brandir ce non-dit dans les manifs !

 

   Au lieu de paraître repousser au second rang "le bien de l'enfant", ces 4 jours et demis plébiscités par les spécialistes.

 

   Grand merci pour vos commentaires qui tentaient d'éclairer ma lanterne ! [ voir : "Les hussards noirs..."]

 

                                      J.Thibault, auteur de "Ô AUDIMAT...", de l'ironie au satirique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Pangloss 17/02/2013 11:43

En gros, ils sont comme tout le monde: ils veulent du pognon et de la considération. Pour le pognon, je n'ai rien à donner. Pour la considération, juste un conseil: ne vous habillez pas en clowns
dans les manifs.

Pamphile 20/02/2013 16:12



En blouses noires dans les manifs, ça aurait de l'allure !!



coco 16/02/2013 19:58

juste une petite contribution :si seulement les enseignants connaissaient le monde du travail en dehors de leur "corporation" ... j'en connais beaucoup, ce sont des amis, mais dès qu'ils sont 2,
ils ne parlent plus qu'entre eux !! (situation vécue très souvent) et ainsi, ils sauraient qu'aux autres professions, on en demande aussi toujours plus ! sauf ceux qu'ont licencie à qui on ne
demande plus rien !! pas si simple tout ça !!!

Pamphile 20/02/2013 16:11



Pas simple, en effet. Il reste que je n'aimerais pas être enseignant aujourd'hui.



Axel21 16/02/2013 17:43

La faiblesse de la rémunération, c'est une chose (mais c'est un élément connu au moment où l'on passe le concours). Les rythmes scolaires, c'est un autre débat. Je te rappellerai que dans les
années cinquante, la semaine d'école comptait 5 jours et personne ne trouvait rien à y redire... les parents ne partaient pas en week-end dès le vendredi soir mais passait le dimanche chez les
grands-parents.

Pamphile 20/02/2013 16:09



Oui mais justement : ce refus d'intégrer sans broncher l'intérêt des élèves cachait quelque chose (la considération, le salaire). Ce que je ne comprenais pas. Tu évoques les années 50, les
enseignants y étaient fort bien considérés.


Par ailleurs, il est certain que beaucoup de parents ont fait passer - depuis ces années 50 - leur attrait pour les week-end avant le bien de leurs gosses.



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages