Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 15:58

6989072968_f385a5c127.jpg   Aux "States", c'est un festival... "La folle journée de Nantes" enfoncée...

 

 

Lors d’inspections sur les mécanismes supérieurs de commande des grappes de contrôle de la réaction en chaine, 17 mécanisme sur les 45 inspectés ne respectaient pas les critères réglementaires. Aucun signe de fuite n’a été décelé. Les réparations et contrôles sont en cours d’exécution : le document n’évoque pas l’irradiation massive des travailleurs exécutant ces tâches.

 

 

Situation classée critique suite à l’arrêt automatique simultané des deux réacteurs de la centrale après la perte des alimentations électriques 13 000 puis 4 000 volts. L’alimentation en eau du réacteur n° 2 a été perdue pour une raison indéterminée (en cours de recherche). L’évacuation de la chaleur du réacteur n° 2 a été indisponible suite à la perte des pompes à eau, perte elle-même liée à une perte de vide du condenseur. Les groupes diésels de secours ont pris le relais de l’alimentation électrique. Le 27 janvier, la NRC a envoyé une équipe d’inspecteurs pour analyser cet évènement.

 

 

Du tritium à un niveau de 46 000 picocuries par litre a été mesuré dans la nappe phréatique sous la centrale. Des actions sont en cours pour tenter d’arrêter la fuite de tritium.

 

 

Alerte sur le site suite à la destruction des circuits de sûreté du réacteur après l’explosion ou l’incendie d’un transformateur qui a entraîné lui-même la perte de l’alimentation 480 v. Les opérateurs ont dû effectuer un arrêt manuel du réacteur. L’urgence a été déclarée et il y a eu perte des communications des circuits de commande du réacteur. Le réacteur aurait été mis en arrêt sûr et il n’y aurait pas eu de blessé, ni de dégagement de radioactivité dans l’environnement

 

 

L’urgence a été déclarée suite à un départ d’incendie dans le local informatique de gestion du réacteur. L’incendie a été déclaré sous contrôle, par les pompiers, 26 minutes après le déclenchement de l’alarme incendie.

 

 

 

Après obtention de la criticité dans le cœur du réacteur, un écart entre la hauteur des barres de commande (également nommées barres de contrôle) qui contrôlent la réaction en chaîne a été découvert : ces différences de hauteur créent un déséquilibre de réactions en chaîne entre différentes parties du cœur, créant une situation de fonctionnement interdite. Les opérateurs n’ayant pas réussi à rééquilibrer les pénétrations des barres, ils ont mis manuellement le réacteur à l’arrêt. Des recherches sont en cours pour tenter d’établir l’origine de ce problème qui a été jugé et classé critique.

 

 

  Globalement pas trop grave, n'est-ce pas ? Quoique du tritium baladeur...

   Et en France ? 

 

 

 

Le 21 janvier 2014, un contrôle sur le site de Gravelines a mis en évidence une présence anormale de tritium dans les eaux souterraines situées sous les installations.

 

   Et encore du TRITIUM !  Pour confirmation ??

 

   Ajoutons que le coût du traitement des déchets nucléaires rend ridicule les risques encourus...

   Aussi le prix de revient du mégawattheure n'est pas de 10 € (comme mensongèrement avancé) mais de...49,50 € selon le rapport de la Cour ces comptes de 2012 ! Plus s'écrie le Sénat (75 € !!) du fait de la nécessité de moderniser le parc nucléaire...

   Et cela, toujours dans l'ignorance de la facture véritable de l'enterrement des déchets...

 

   Ces "décideurs", il ne reste plus qu'à les précipiter dans des chaudrons de soufre bouillant. Point !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans ecologie
commenter cet article

commentaires

Pangloss 06/02/2014 10:27

Du soufre bouillant? Pourquoi tant de sévérité? Il suffit de les intégrer à ces équipes de travailleurs intérimaires qui vont se faire irradier à la santé d'EDF.

Pamphile 06/02/2014 18:24



C'est une solution qui aurait le mérite de sauver autant de vies d'intérimaires ! Mais c'est une version moins pratique que le chaudron...



Moustic 05/02/2014 18:33

Le nucléaire est dangereux sans aucun doute, mais se sont les financiers qui décident .. A++

Pamphile 06/02/2014 18:22



Et les travailleurs de base qui se font irradier... !!!



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages