Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 16:55

2796836639_881e0a438b.jpg   Dans la droite ligne du bourrage de crâne sarkozyste !

 

   "N'oubliez jamais que François Hollande est sournois au combat. Sa mine perpétuellement réjouie dans le malheur du présent, pourtant éclatant, signale une très grande force d'indifférence au sort des autres."

   Il n'y aurait pas une forte vérité dans ces paroles ? Elles sont de Mélanchon.

 

   Alors quand l'ex-premier secrétaire du PS avance - sans aucun complexe - les sempiternels arguments des libéraux, la nausée vous prend !!

 

   "Le droit à la retraite n'est pas d'abord une question d'espérance de vie. Si l'espérance de vie a augmenté ces dernières décennies, c'est justement parce que les gens ont pu arrêter de travailler plus tôt. Dit autrement, si on vit plus longtemps c'est parce qu'on travaille moins longtemps. Retenez la formule et ressortez-la aussi souvent que nécessaire.

Le droit à la retraite est avant tout une question de partage des richesses. La France est plus riche qu'elle n'a jamais été de toute son histoire. Lorsqu'on vous explique qu'il y a aujourd'hui un déséquilibre entre actifs cotisants et retraités, répondez. Oui, le ratio entre actifs et retraités est passé de 2,7 actifs pour 1 retraité au début des années 1980 à 1,5 actifs pour 1 retraité aujourd'hui. Mais dans le même temps, les progrès de la productivité et les efforts des travailleurs font que deux actifs d'aujourd'hui produisent autant que trois actifs de 1983. Les gains de productivité compensent donc le déséquilibre du ratio entre actifs et retraités.

L'équilibre du système de retraite n'est pas d'abord une question de dépenses excessives. La question centrale est celle du volume des cotisations. Le déficit est estimé à une vingtaine de milliards d'euros par an en 2020. La création de trois millions d'emplois comme le prévoit le programme du Front de Gauche permettrait de faire rentrer 24 milliards d'euros par an de cotisations sociales pour les retraites. C'est plus que le déficit estimé. La hausse des salaires permettrait aussi de faire rentrer de l'argent en augmentant les cotisations perçues par la Sécurité sociale et en relançant l'activité économique. C'est ce qui a fait dire à Thierry Lepaon que "si on allait vers un salaire minimum à 1 700 euros, on n'aurait pas de problème de retraite". Cette formule résume parfaitement la situation. Enfin, s'il faut des ressources nouvelles, la CGT a calculé que la mise à contribution des revenus financiers des entreprises rapporterait 20 milliards d'euros."

 

   Ce prêche de Mélenchon est noyé par le choeur des libéraux libérés qui craignent pour les revenus des actionnaires !

   Ce PARTAGE DES RICHESSES qui les empêchent de dormir et d'avoir le raisonnement honnête...

 

   Cela recoupe ce que disent les "économistes attérés" (il y a de quoi !), Pierre Larrouturou avec ses 32 heures et bien d'autres encore ! Pourquoi les entend-on aussi rarement ??

 

   Nous devrions en avoir marre de se faire enfumer de la sorte !!!

 

                                                                    

                                                                       J.Thibault, auteur de "Ô AUDIMAT...", roman satirique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Pangloss 24/05/2013 21:26

C'est l'argumentation habituelle: mettre en avant la situation de quelques-uns pour justifier les privilèges de tous.

Pamphile 30/05/2013 17:16



What... ???



Pangloss 19/05/2013 11:59

Les choses sont plus complexes que ça. Porter le salaire minimum à 1700 euros (et pourquoi pas les pensions de retraite? J'aimerais que ma retraite les atteigne!) est une solution simpliste parce
que partielle. Par exemple, beaucoup d'entreprises (PME surtout) ne tiendraient pas le choc face à la concurrence des pays à bas coût. Quant à l'artisanat qui regroupe surtout des entreprises de
main-d'oeuvre, ce serait encore pire. C'est tout le système (production, consommation, démographie, protection sociale, mode de vie etc) qu'il faut remettre à plat sans parler des relations
économiques avec l'étranger.
Il n'en demeure pas moins que la retraite est un droit indépendant de l'espérance de vie. Prolonger la durée de cotisation, c'est reculer l'âge de départ DONC réduire les retraites. Si on
commençait par aligner les calculs entre le privé et le public? Si on supprimait les régimes spéciaux?

Pamphile 21/05/2013 18:33



Va expliquer à un cheminot roulant qui couche deux nuits sur trois à l'extérieur qu'il doit être aligné sur le bureaucrate peinard. Accuser les régimes spéciaux, c'est vite dit !


Il ne faut pas non plus nier qu'un surcroît de salaire entraînerait un accroissement du chiffre d'affaires des entreprises... ETC.


Je reprends l'affirmation d'un économiste qui constate que depuis 1983 la productivité a augmenté de 45 %, énorme par rapport à l'augmentation de la vie ! Qui en a profité ??? L'actionnaire et
les managers (grands et moins grands). C'est logique... ?



evelyne 17/05/2013 18:20

bel article qui dit bien la realite des choses ...tu as raison sur les economistes...sont pas trop d'accord avec ce qui est dit en ce moment ...
bises et bonne soiree à toi...

Pamphile 21/05/2013 18:36



Les déconomistes sont au gouvernement (et de la France, et de l'Europe !)


Bonne soirée Evelyne !



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages