Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 16:14

6332078003_a0b6ed4ae1.jpg   Notre gouvernement, mes chers sondés, est résolu à favoriser la constitution de sociétés coopératives de production (les SCOP). Je ne vais pas m'en plaindre !

 

   C'est bien vu car, dans le contexte de crise du capitalisme, une entreprise coopérative - quand elle est viable - a plus de chances de réussir. Ils sont nombreux les exemples de coopératives ayant résisté aux risques du marché ! Plus de deux mille coopératives adhèrent à la Confédération générale des SCOP.

 

   Le principe : un humain égal une voix. Pas de dividendes à verser à des actionnaires. Les salariés associés détiennent le capital social. Ils élisent un dirigeant et peuvent fonctionner en autogestion. Les bénéfices sont partagés mais des réserves (obligatoires) doivent être constituées.

 

   La création d'une SCOP est une solution quand un fonds spéculatif décide la fermeture d'une entreprise au prétexte qu'elle n'est pas rentable (à ses yeux !!) alors même que le carnet de commandes est plein... (!)

 

   Pour la reprise d'une entreprise, il faut contacter les unions régionales de SCOP ou les chambres régionales  de l'économie sociale et solidaire (Cress). A signaler un excellent guide juridique : www.les-scop.coop/sites/fr

 

   On peut également créer son emploi. Il faut alors contacter le réseau "Coopérer pour entreprendre" : info@cooperer.coop (ou 01.42.63.47.71); ou encore l'Association nationale des coopératives d'activités (Copéa), contact@copea.fr

 

Source : "Politis"

 

                                  N'oubliez pas - dans un tout autre ordre d'idée - de saisir "Ô AUDIMAT..." sur Google... ! Merci !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 27/07/2013 18:14

Bonjour Pamphile,
Voilà que tu parles des Scops et tu fais bien car, effectivement, c'est le dernier rempart contre la rapacité des actionnaires. l'auto-gestion, 1/3 en réserve, 1/3 en investissement, 1/3 pour les
salaires. Ceci dit, il faut encore que les actionnaires (ceux qui ont repris l'entreprise) s'entendent sur tout. gare aux discordes. La dernière née, je crois, ça date de la fin de l'année 2012. Il
aura fallu deux allers et retours au tribunal pour que la justice accepte sa création. Soulagement pour les salariés qui ont repris leur entreprise. Et hop, une délocalisation de moins. Ouf pour
eux. Je crois que si l'on avait les moyens financiers à des taux raisonnables, plus d'une PME ouvrirait ses portes et créerait des emplois. La volonté du gouvernement suffira-t-elle pour que les
banques soient moins voraces et ne rendent pas exsangues ces petites structures ?

Pamphile 27/07/2013 19:39



Merci pour tes précisions. En matière de banque il existe le Crédit Coopératif de France, la Nef, d'autres structures elles aussi plus proches de l'esprit des SCOPS.



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages