Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 16:21

   "Haro sur les sondages !" : ils se sont donné le mot, le mot d'ordre de l'Elysée... Quand ils sont mauvais, les sondages, n'est-ce pas, il faut... ne pas en tenir compte ! Toujours la méthode Coué, chère à Fanfaron 1er.

   C'est lourd !!

   D'où le coeur des vierges de l'UMP hier soir à la télé. Misérable !

 

   Toujours est-il que l'homme-aux-mille-bobards vient de démontrer son influence néfaste : à force de reprendre les fausses analyses de la fille Le Pen, il les a cautionnées auprès des ignares en politique. Notamment les jeunes électeurs qui apprendront à quel point les immigrés ne sont pas LE problème. Comme si l'Allemagne connaissait des difficultés du fait de ses nombreux immigrés turcs !

 

   LE problème, c'est la conjuration des gouvernements européens (droite et sociaux-démocrates mêlés) qui - à l'image des Reagan et Thatcher - ont mis la puissance publique au service des intérêts particuliers, des profits privés (!). Ces gouvernements ont réservé un traitement de faveur au capital = la libre circulation des capitaux (!!).

   Ce sont donc les Etats qui ont choisi. Délibérément...

   La prétendue "loi du marché" n'est que la loi des Etats ! Ces Etats néo-libéraux qui pratiquent une politique de redistribution à l'envers par... baisses d'impôts, niches fiscales, exonérations de cotisations patronales... etc.

 

   Et nous voilà roulés dans la farine !

 

   Mais alors, dans ce contexte le résultat décevant du Front de Gauche ? Certes, il y a un travail d'explication à mener. Cependant, je crois qu'on peut l'attribuer à cette vérole de l'élection présidentielle : le "vote utile".

   En effet, 29 % des électeurs déclarant choisir Mélenchon étaient encore hésitants. Et 10 % avouaient balancer entre lui et Hollande. D'où le résultat.

 

   Rendez-vous aux législatives...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Pangloss 25/04/2012 10:32

On oublie que le "vote utile" est beaucoup plus utile au candidat qu'à celui qui lui donne sa voix.
Pour le score de Mélenchon, je l'attribue, non pas à ses idées mais à la forme de ses discours. On a apprécié son personnage de "tribun" mais comme un spectacle. La forme a fait oublier le fond. Et
la forme a fait peur.
Mais je peux me tromper.

Pamphile 27/04/2012 15:56



Oui, moi aussi ! Mais je pense qu'a pesé le souci d'assurer la qualification d'Hollande. Pourtant, arithmétiquement : au moins 11 points d'écart entre la Le Pen et le socialiste...



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages