Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 17:18

4433401260_cebc7070c5.jpg   Le scrutin uninominal à deux tours (notre présidentielle), avec deuxième tour réservé aux deux premiers entraîne un comportement de choix curieux :

          - au premier tour, on choisit,

          - au deuxième tour, on élimine !

   Un processus peu satisfaisant qui mène à un choix par défaut... ce n'est pas mirobolant...

 

   En 2007, au premier tour de la présidentielle, il a été tenté une expérience dans plusieurs villes de France : demander à l'électeur de noter tous les candidats. Qui sont ensuite classés selon la moyenne obtenue.

   Eh bien, ce n'est ni Sarkozy, ni Royal qui ont fini en tête mais... Bayrou.

   Est-ce plus satisfaisant ? En tout cas, pour l'électeur, le choix effectué est plus fin.

 

   Cela se rapproche du mode de scrutin dit "vote uninominal alternatif" qui demande au voteur de classer l'ensemble des candidats par ordre de préférence. On procède à un classement à partir de la première préférence.

   Si aucun d'entre eux n'obtient la majorité absolue, le candidat arrivé dernier est éliminé et ses bulletins sont répartis entre les autres candidats suivant les secondes préférences. Ainsi de suite jusqu'à ce qu'un candidat atteigne la majorité absolue.

   Certes, le dépouillement en est furieusement compliqué !!

   Mais - économie ! - les électeurs ne se déplacent qu'une fois.

 

   C'est compliqué le respect de la démocratie...

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Pangloss 28/02/2012 20:02

La démocratie et le vote supposent un choix, une adhésion. Voter pour le moins pire (même si c'est ce qui se pratique tout le temps, ce qui n'est pas une justification mais la perpétuation d'une
perversion) revient à un vote de rejet du candidat vaincu et non pas un vote de choix du candidat vainqueur. Voir le score de Chirac face à Le Pen.

Pamphile 29/02/2012 15:34



Oui, d'accord, très bien... Le remède ?



MOCEKX 26/02/2012 15:40

reste plus simplement la proportionnelle intégrale !

Pamphile 28/02/2012 15:45



Avec le risque, pour les législatives, d'avoir une chambre sans majorité ! Voir les forces politiques en présence.



Pangloss 26/02/2012 10:06

J'ai vu ça. C'est intéressant. "Au premier tour, on choisit"? Je n'en suis pas certain. Il y a dans les suffrages du premier tour certes des votes d'adhésion mais aussi beaucoup de votes
protestataires.
Quant au second tour à l'occasion duquel "on élimine", c'est une insulte à la démocratie puisque ça signifie que tous ceux qui n'ont pas voté pour l'un des deux candidats restés en lice, votent
"pour le moins pire". Or, s'ils ont recueilli la majorité des suffrages exprimés, ils sont loin d'avoir été choisis par la majorité des inscrits. Blancs et nuls qui sont à l'évidence des votes
protestataires et même abstention (protestataire très souvent elle aussi) représentent la majorité des électeurs.

Pamphile 28/02/2012 15:10



Je ne te suis absolument pas : le vote "pour le moins pire", ce n'est pas une "insulte à la démocratie", c'est ce qui se pratique à chaque deuxième tour de présidentielle. Quant à constater que
la majorité des suffrages exprimés peut ne pas être la "majorité des inscrits", nous voilà bien avancés ! Es-tu partisant du vote obligatoire ? (ce qui pourrait aggraver la chose...)



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages