Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 16:59

6506803367_5234d323b6.jpg   Le prix de l'électricité c'est comme la rétention de licenciements avant les élections : il ne fallait pas gêner les fables de la droite sur la véritable situation économique du pays.

   Et ceux qui pensent que c'est "de bonne guerre" sont les électeurs victimes à venir...

   Là encore, les politiciens conservateurs et les nucléocrates ont fait cause commune !

 

   La demande de consommation débridée (et au moindre coût) pousse les gouvernants à minimiser le prix de l'énergie. L'électricité d'origine nucléaire "oublie" de prendre en compte les dépenses liées au stockage des déchets nucléaires ET le prix (astronomique) du démantèlement des centrales (sacrée menace compte tenu de l'âge de nos entités atomiques !). La droite évincée, nous voilà au pied du mur.

 

   La hausse du prix de l'énergie peut être bénéfique si est mise en place une consommation électrique facturée de façon progressive (à l'image du barême des impôts directs).

   Un premier prix bas, pour une consommation de base, puis un prix plus élevé pour la tranche de consommation supérieure, jusqu'à un prix encore majoré pour un usage immodéré. (Cela peut s'appliquer à l'eau potable).

 

   Mais nous n'échapperons pas au plus difficile : une réflexion sur sur nos consommations laxistes, donc outrancières.

 

   Dans "Comment les riches détruisent la planète, Hervé Kempf résume la théorie de l'économiste Thorstein Veblen : "l'économie des sociétés humaines est dominée par un ressort, la tendance à rivaliser, à se comparer à autrui pour le rabaisser"; le but essentiel de la richesse c'est d'étaler sa prospérité : consommation ostentatoire et gaspillage généralisé... Le mal est planétaire, les classes motennes de tous les pays (y compris les pays "émergents") cherchent à imiter les hyper-riches de New-York, de Paris, de Rome (!). Voyez les Chinois...

 

   Quel remède ?

 

   Un choix politique : une politique de redistribution !

   Aux USA, dans les années 50, le taux marginal supérieur d'imposition était de 91 %. Il faut aussi ponctionner le patrimoine des grandes fortunes. Ce qui rendra à la collectivité des moyens pour aller vers plus de justice. Et, en complément, lutter contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux... 

   Au passage, soulignons que lutte contre l'inégalité et progrès écologique vont de pair.

 

   Et vous croyez vraiment qu'avec la méthode Hollande... ???

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans ecologie
commenter cet article

commentaires

Axel21 20/07/2012 17:55

Les pauvres auront droit à une ampoule pendant que les riches pourront se payer un lustre? Au bout du compte, ce sont encore les pauvres qui trinquent avec ce système progressif car il devront se
serrer la ceinture de peur de passer dans la tranche supérieure. Pourquoi ne pas aligner le tarif de l'électricité sur les revenus : plus on gagne et plus on paie cher le kwh...

Pamphile 21/07/2012 17:50



Non, pas d'accord ! Si "l'ampoule" est bien calculée (correspondant à des besoins de base) il n'y a aucune raison pour qu'il y ait frustration.


Cela posé, j'aime bien la métaphore de l'ampoule au luxe.



Moustic 19/07/2012 18:15

Il serait temps de revenir à une EDF/GDF nationalisée sans participation du secteur privé..

Pamphile 20/07/2012 15:46



Oui, mais il faudrait juguler les nucléocrates ! Le prix de l'énergie augmentera. C'est fatal.



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages