Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 16:38

5588944031_851b1f588e.jpg   Dégustons ces lignes de Michel Husson d'Attac dans le dernier "Politis" :

 

   "L'Europe à la sauce libérale, c'est depuis la crise bricolages s'ajoutant à d'autres bricolages. Chacun fait comme si la Grèce pouvait réussir cette impossible prouesse : casser son économie pour payer sa dette (!)

   "Les banques européennes sont exposées à un risque de défaut de la Grèce, alors même qu'elles avaient poussé ce pays à son endettement...

   "Que le prochain président de la BCE, Mario Draghi, soit l'ancien dirigeant de la branche européenne de Goldman Sachs, qui avait aidé la Grèce à truquer ses comptes, voilà aussi qui en dit long sur la comédie à laquelle nous assistons...

   "Quand la crise a éclaté, les Etats sont venus à la rescousse des banques. Mais ils n'ont assorti cette aide d'aucune remise à plat du fonctionnement de la finance. Pour ne prendre qu'un exemple, les "CDS à nu" n'ont pas été proscrits, et ils permettent aujourd'hui de spéculer sur les dettes publiques sans même avoir besoin d'en détenir (!!). La facture de la crise est passée du privé au public (!!), et les Etats cherchent désormais à la répercuter sur les contribuables (!!) avec le sens de l'équité que chacun peut observer. Les dettes n'ont donc pas été soldées, elles ont juste été déplacées.

   "Recapitaliser ? : les banques ne veulent pas en entendre parler (!).

   [...]

   "Le seul moyen rationnel de sénouer l'écheveau des dettes serait de nationaliser les banques européennes [...] pour organiser l'inévitable défaut des pays les plus exposés. Les distributions de dividendes seraient interdites, et un audit citoyen permettrait de cibler les dettes illégitimes. Cette nationalisation pourrait être définitive (version radicale) ou temporaire (version modérée) comme en Suède dans les années 1990. [...]  Il est frappant que deux économistes (Augustin Landier et David Thesmar) auteurs d'un livre défendant les mérites du marché contre un "fantasme français" fassent le même constat = "Les recapitalisations doivent donner lieu à des prises de participation de l'Etat et dans certains cas à des nationalisations."

 

   " Que des libéraux constatent que la logique des banques "va contre l'intérêt général" et en appellent à la "coercition" devrait faire réfléchir (!) De ce point de vue, la pusillanimité des socialistes est redoutable. Quand ils ne se couchent pas devant les marchés financiers - Papandréou, Zapatero - ils rivalisent dans la rigueur. Hollande = "il faut rééquilibrer nos comptes publics dès 2013 [...] Je ne le dis pas pour céder à je ne sais quelle pression des marchés ou des agences de notation" (!!). Aubry = "3 % en 2013, puisque c'est la règle aujourd'hui" (!!)"

 

   En voilà deux discrédités !!

 

(voir : http://hussonet.free.fr/natibank

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages