Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 16:27

 1457604372_f19f2761a8.jpg

Attention ! Fanfaron 1er est de retour !

 

« Il ne peut y avoir de démocratie sans refus catégorique du mensonge », écrivait Pierre Mendès-France.

« Le niveau de mensonge atteint des sommets, mensonges accumulés par Sarkozy et Fillon durant la campagne électorale de 2007 », constatait de son côté Pierre Larrouturou.

 

Ces libéraux feignent de croire que la « redistribution fiscale », c’est tout simplement un gros mot ! Voyez Sarkozy : baisse de l’impôt sur les citoyens les plus riches, baisse de l’impôt sur les bénéfices et le voilà qui pleurniche sur l’endettement de l’Etat.

Rappelons – puisque lui l’a « oublié » - que Sarkozy s’est fait élire sur un programme de baisse d’impôts de… 11 milliards d’euros par an. Par an !

Souvenons-nous qu’entre 1993 et 1995, le même est ministre du Budget ; le déficit public atteint un record absolu : 4,4 % du PIB (l’endettement augmente de 700 milliards de francs). « De là date la surcharge financière pesant sur le Budget », rappellent les économistes.

En 2004, ministre de l’Economie, il incite les Français à casser l’épargne salariale (le gain de croissance n’a pas duré deux mois !) alors que par ailleurs, il leur demande d’épargner davantage pour préparer leur retraite. Bonjour la cohérence !

 

Parallèlement, la pression du chômage sur les salaires fait que la baisse de la part des salaires dans le PIB atteint 11%. Ce qui concourt encore à l’endettement de l’Etat… Puisque ses ressources viennent essentiellement d’impôts et de taxes sur les salaires et la consommation.

Savez-vous qu’il ne conteste pas la baisse du pouvoir d’achat ? Mais il accuse les 35 heures. Comme d’habitude ! Sauf que la baisse des salaires dans le PIB a commencé bien avant les lois Aubry. Et que cette baisse est constatée dans tous les pays occidentaux ! Comme ironise Pierre Larrouturou, la canicule de l’été 2003 et les pluies froides de juillet 2007 ne seraient-elles pas dues aux 35 heures… ?

« La part des salaires dans le revenu national atteint son plus bas niveau depuis 1925 », signent « Les Echos » en octobre 2006.

 

Grâce à qui ? Aux libéraux de l’espèce de Sarkozy ! Toutes les règles que la communauté internationale s’était donné après la grande crise de 1929 ont été abandonnées !! Evidemment, « pour rendre à l’économie toute son agilité au service de la croissance et de l’emploi ». C’est tout de même une grande réussite… des boni-menteurs . Dans le cynisme.

 

Quel est l’ordre de grandeur de ces 11% du PIB accaparés par le capital au détriment des salariés ? 200 milliards d’euros (11% de 1800 milliards, chiffres 2007). 200 milliards chaque année ! Qui enflent la bulle financière. Car les entreprises n’investissent pas plus pour autant. Tout file dans la poche de l’actionnaire. Et voilà pourquoi il devient difficile de financer services publics et retraites !!

 

Et c’est ce responsable-là – co-responsable de la crise – qui voudrait nous faire croire qu’il a sauvé « non seulement l’Europe mais le monde » (et ses alentours tant qu’à faire !). Méprisable.

 

« L’enfer des pauvres, c’est le paradis des riches », écrivait Victor Hugo.

 

Qui est donc le Président des riches ???

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

Axel21 30/10/2011 15:12


Pourquoi les électeurs ont voté pour lui? Mais la réponse est dans le titre de l'article.
Extrait choisi dans Libé sur la Foire de Paris :

«L'année dernière, j'ai attiré tellement de monde que je me suis dit qu'il fallait absolument que je revienne.» Tout au long de la journée, l'assistance ne faiblit pas. Inlassablement, Armand
reprend sa démonstration. Il affirme ne pas avoir de recette: «Les gens sentent que ce que je leur dis est sincère et véridique, c'est tout.» Bonimenteur né, Armand sait instinctivement comment
séduire le public: une pincée de discours scientifique, quelques expériences colorées et un zeste d'humour, le tout emballé dans une conviction inébranlable dans la qualité de son produit.


Pamphile 02/11/2011 17:42



Ca s'use... quand on s'en sert trop !



Pangloss 30/10/2011 12:21


N'accablons pas un homme à terre et demandons-nous plutôt pourquoi une majorité de Français ont porté à la présidence un tel clown.
Ne serait-ce que pour ne pas se laisser séduire par les suivants.


Pamphile 02/11/2011 17:40



L'homme à terre, faut voir...



sylvie 30/10/2011 08:30


Pour ne pas être convaincu de la nocivité de l'individu, de sa politique, de la clique politico-financière qui le soutient, il faut au minimum être sourd et aveugle, ou bénéficier soi-même de cette
politique de la terre brûlée…


Pamphile 02/11/2011 17:39



Fort juste.



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages