Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 15:20

7131798547_5374b5bc1e.jpg   Ce matin, au réveil, le papier peint de ma chambre avait pris une coloration nettement rose (bizarre, car il est constitué de paille japonaise à la tonalité plutôt sable). Je gardais encore à l'esprit une image forte :

   Celle d'un Président entrant dans la salle de conférence de presse, sous les dorures de la République, la cravate de travers ! Surprise ! La dame de l'Elysée, visitée à l'hôpital, lui aurait-elle agrippé le col et secoué le paletot ?

 

   Tout de suite, promenant un regard sur le parterre de journaleux le stylo en l'air, il attaque :

     "Vils esclaves de la fortune..."

 

   Un frisson parcourt les paupières qui dissimulent mal des pupilles soudain dilatées. Poursuivant son avantage dans la foulée, il évoque son gouvernement :

     "Il n'a garde de toucher aux paisibles jouissances des heureux du siècle, qui ont toute la graisse de la terre... mais il forme le généreux dessein de pressurer le peuple."

 

   Puis il rappelle une vérité éternelle, dans le style "n'oubliez jamais" :

     "Les infortunés [...] ils seront les maîtres de l'Etat dès qu'ils connaîtrons leurs droits et sentiront leurs forces; pour le dissoudre, il leur suffirait même de ne plus vouloir travailler."

 

   Ce qui nous ramène à la politique :

     "C'est un blasphème politique d'oser avancer que la nation, de qui émanent tous les pouvoirs, ne peut les exercer que par délégation; ce qui la mettrait elle-même dans la dépendance, ou plutôt sous le joug de ses propres mandataires."

   A cette allusion à la révocation des élus, Gattaz examine distraitement le bout de ses souliers (à 2 000 €).

 

   C'est à cet instant que le fantôme de ma petite chatte, morte il y a deux mois, me saute sur l'estomac. Tout se brouille dans les larmes...

 

 

   Source : Je dois ces répliques à Jean-Paul MARAT

Partager cet article

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

commentaires

râleuse ex02468 21/01/2014 23:52

e bien , je pleure avec toi sur ta petite chatte morte, car le reste fini par me "les gonfler grave " comme disent les jeunes .les gens aiment se laisser berner on dirait ou alors ils ont le
cerveau en hibernation!!!! rien ne bouge pas grand monde ne râle, alors ils font ce qu'ils veulent !!!

Pamphile 23/01/2014 15:43



Je suis touché de ta compassion au sujet de ma petite bête...


Pour les gens, je prétends que c'est le crédit qui leur a bouffé l'encéphale !



Pangloss 15/01/2014 19:03

Jean-Paul Marat avait beaucoup de défauts mais ce n'était pas la moitié d'une pomme quand il critiquait la démocratie représentative.

Pamphile 17/01/2014 16:51



Et il bénéficiait en plus d'une analyse politique incroyable ! Combien de temps s'est écoulé entre ses avertissements sur les intentions du roi et la fuite à Varennes... ?!



Moustic 14/01/2014 16:29

Le président est à côté de son sujet., la vie privée est le moins important, quelle maladresse au plus haut niveau.

Pamphile 17/01/2014 16:48



Ce n'est pas ce qui va arranger son image. Et maintenant, une politique de l'offre assumée !



Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages