Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 15:19

 5162042245_105f7ea12c.jpg

Les fabricants (c’est-à-dire les maîtres-ouvriers ) n’en peuvent plus.

Ils vendent à perte leurs étoffes, confectionnées de leurs propres mains et de celles de leurs compagnons et « apprentisses » qui sont eux-mêmes au bord de la famine. Rétribués moins de vingt sols par jour les compagnons n’arrivent plus à payer leur pain, au sens propre du mot : la livre de pain lyonnaise est à huit sous en 1786. Or, les salaires que leur versent les maîtres sont rigoureusement fixés par les autorités (les marchands, en l’espèce), puisque Lyon est devenu au fil des deux derniers siècles une sorte d’île du grand commerce des étoffes en France, gérée par ses patriciens nobles ou grand bourgeois, dont les énormes bénéfices viennent du décalage entre le plus bas prix possible qu’ils imposent à la façon, et les prix élevés de leurs ventes aux clients français ou étrangers.

 

« On vient d’esquisser l’immense tableau de la guerre perpétuellement déclarée aux maîtres-ouvriers par la classe des marchands » écrira un mémoire adressé au Roi en 1789. « La honteuse avarice, ou plutôt la cupidité de nombre de marchands de cette ville porte le désespoir dans l’âme des maîtres-ouvriers qui travaillent à façon. Ne pouvant pas se fournir la subsistance en travaillant jour et nuit, ils s’adressent aux juges-consuls. Mais ceux-ci sont marchands et rejettent leurs remontrances […] Les ouvriers prennent alors le parti de convenir entre eux que, pour vivre en travaillant, il ne faut ouvrer (sic) tels ou tels genres d’étoffes qu’aux prix qu’ils détermineront. »

 

Et Claude Manceron de commenter :

Un accord préalable entre travailleurs sur le prix de leur travail ? Il y a là de quoi ébranler les colonnes du temple.

Tant que l’ouvrier reste isolé, il demeure un animal domestique ; s’il s’unit aux autres, il acquiert une puissance dans le jeu économique. Jusqu’à présent (1786), cela n’est pas plus toléré en France que le blasphème.

 

Voilà à quoi rêvent Sarkozy et sa classe : pas revenir avant 1948 comme le suggérait Pierre Larrouturou mais en 1786… !!!

 

                                                                Source : Claude Manceron  "Les hommes de la Liberté"  IV° tome

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 16:56

 6295056354_15da1bdd92.jpg

Malgré ses 58 centrales atomiques !

 

Par ailleurs, on entend : « La France est fragilisée en matière de production d’électricité à cause de son chauffage électrique. Seul pays en Europe responsable d’un tel choix » ( !)

C’est que les finauds politiques ont épaulé les malins nucléocrates dans le but d’assurer la demande d’électricité au profit d’EDF. Ce, par l’équipement systématique des constructions neuves en chauffage électrique.

Ils escomptaient faire baisser le prix du Kwh… Raté !

J’en veux pour preuve mon expérience personnelle. Ceux qui ont goûté à ce chauffage ne me démentiront pas ! Il y a 15 ans, pour un 30 mètres carrés, j’étais contraint en plein hiver de payer par chèque ce qui me permettait de négocier le paiement d’une facture en plusieurs fois. (J’ai gardé ce mode de règlement au grand dam d’EDF.)

 

Conséquence de ce pari perdu : le chauffage électrique générant une demande exorbitante de Kwh en cas de grands froids, la France éternelle importe de l’électricité, notamment d’Allemagne, laquelle fait fonctionner pour ce faire des centrales à gaz ou à charbon. Qui fabriquent moult CO2

Très cher nucléaire…

 

De surcroît, la Cour des Comptes vient de calculer que le prix de l’électricité nucléaire en France était sous-estimé de… 17 %.

Très cher nucléaire…

 

De plus, les provisions faites en vue du démantèlement des centrales atomiques sont ridiculement insuffisantes. Quant au traitement des déchets, il n’est pas raisonnablement pris en compte. Enfin, l’investissement dans l’EPR est colossal (dites-le à Hollande !)

Vraiment, très très cher nucléaire…

 

Admirez au passage les bobards de la propagande.

 

Ainsi, la collusion entre les nucléocrates et les politiciens aura réussi ce tour de force d’imposer le chauffage électrique qui, en cas de froidure l’hiver, génère à son tour du CO2… !!! Croquignolet.

Très coûteux nucléaire.

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 16:49

5772907131_ca2ea0a818.jpg   Sont crucifiés les caps changeants de la politique de l'Autocrate.

 

   L'économie dérisoire engendrée par la réforme de la formation des maîtres. Avec, en prime, cette galéjade du "tutorat" qui s'avère être une catastrophe sur le plan de l'éducation !

 

   Quant à la gabegie :

            - plus d'1 milliard et demi que coûte l'amendement Girardin : défiscalisation des investissements en Outre-Mer. Ce qui ne profite qu'aux riches. Prévenez Juppé !! ça l'empêchera de dire des conneries...

 

            - plus d'1 milliard encore avec l'arnaque au CO2...

 

            - et le comble : 15 milliards que coûte la fraude des entreprises vis-à-vis de l'URSSAF via le travail "au noir", répertorié "travail dissimulé" que connaissent bien les inspecteurs du travail !

 

   La propagande sarkozyste culbutée...

 

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 16:07

9180346_d5f48e3d78.jpgJe l'avais bien vu ce clampin sur le trottoir avec ce manche à balai à la main; il semblait guetter la venue de quelqu'un loin derrière moi. Je pédalais sur la partie de chaussée dévolue aux vélos qui longeait le trottoir quand, arrivé à sa hauteur, il jette brusquement son bout de bois à travers les rayons de ma roue avant ! On appelle cela un soleil, à la barre fixe; sauf qu'il n'y avait là plus rien de fixe...
   Dans le couloir des urgences, je sentais gonfler mon visage, les lèvres surtout. Avec ma langue, je repérais les dents manquantes. Qu'est-ce que j'avais bien pu écrire dans mon blog qui me valait cette saloperie barbouzarde ? Peut-être dans "Nucléaire : des fuites charmantes", j'écrivais : "C'est comme si les anciens Egyptiens nous avaient légué des saletés de déchets nucléaires. Aujourd'hui, cinq mille ans plus tard, on n'aurait pas encore traversé la moitié de la période dangereuse... Merci Khéops !!"  Peut-être que ça n'a pas énormément plu ? Ou alors, ce serait dans "Monsieur Lobby de la Sainte auto" où je faisais dire au bonhomme précité : "Personne n'a le droit de priver les bruits de la ville de celui du moteur à explosion". Cela aurait fait beaucoup de contrariés ? A ce moment, on vient me piquer pour soulager la douleur. Je vois le plafond s'effacer...

   Ce n'est pas que je sois paranoïaque, non vraiment. D'ailleurs, je n'avais pas remarqué de prime abord ce lascar qui se lavait les mains dans le lavabo des toilettes pour hommes. Je sortais d'une cabine et n'aurais su dire s'il m'avait précédé. C'est son regard en coin, coulé vers moi, qui me fit dresser un sourcil. Et puis sa manche de veste était bien raide au niveau de l'avant-bras. Pardi ! il en sortit une matraque avec laquelle il avait décidé de me rectifier le visage.

   Sous les bandelettes, dans la chambre, je réfléchissais aux raisons que pouvaient avoir ces adeptes de la tabassée. Certes, dans "Nos forts en bouche se surpasseraient-ils ?", je rappelais que le petit Président claironnait : "Une économie qui ne s'endette pas suffisamment, c'est une économie qui ne croit pas à l'avenir" et il souhaitait "un pays de propriétaires"... à crédit ! Tout juste ce qui a provoqué la crise mahousse. Pour avoir tout faux, il a tout faux ! Pareillement, dans "Quelques boniments à la graisse d'oie", le Président annonce : "Plus aucune publicité sur les chaînes publiques". Point à la ligne. Sans aucune consultation, sans aucune négociation, sans aucune urgence si ce n'est la diminution du chiffre d'affaire des chaînes privées ; en premier lieu, celle de son copain, le fils Bouygues, qui va profiter de plus de publicité. Cela nous remet en mémoire la série d'âneries entendues à propos de la privatisation de la Une. Là, c'était la publicité, appuyant la direction privée donc mercantile, qui allait "apprendre aux télévisions la rigueur et l'impartialité", "entraîner un supplément de création" et permettre "le mieux disant culturel". Vous pouvez rire, oui, c'est sûr...  Rappeler ses turpitudes à la droite serait dangereux ? Je ferme douloureusement les paupières et m'assoupis.

   Pendant tout le transport vers l'hôpital dans l'ambulance des pompiers, je revoyais la chute de Fidel Castro quittant le podium : image télé spectaculaire ! Eh bien, j'ai fait la même chose, j'ai raté une marche. J'espère que j'échapperai à l'appellation de "gueule cassée". Tout le reste n'est qu'élucubrations dues plus que probablement à une forte fièvre...

  

   Ou alors, j'ai regardé trop longuement cette émission à la télé sur la Sibérie, sans cache-col ! D'où les éponges mitées, les poumons gelés, quoi !

 

   Bref, je ne sais plus...

 

Repost 0
Published by Pamphile - dans écriture
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 16:15

6272364896_3ece0e3e06.jpg   On n'écoute jamais assez la radio.

 

   Ce matin, l'oeil encore embué, j'entends la voix du Trédisant de la République, cet organe sans grand timbre, déclarer avec la dernière conviction :

   "Je ne laisserai jamais augmenter la TVA. Pourquoi ? Parce que cela entraînerait une augmentation des prix et que cela est injuste. D'ailleurs, monsieur Fillon ne me le proposera pas, j'en ai parlé avec lui ce matin."

  

   Je cherche avec fébrilité quelque gant de toilette un tant soit peu humide pour m'en refraîchir le front... Heureusement, le journaliste précise que cette déclaration a été faite à la télévision devant Calvi et Pernault, donc il y a moins de trois mois. Je commençais à douter de ma mémoire...

 

   Parce que je me souviens très bien, cette même voix, ce même ton définitif, mais affirmant :

   "Nous allons augmenter la TVA de 1,6 point pour lutter contre les importations, pour alléger les cotisations des entreprises, pour... etc, et cela ne fera absolument pas augmenter les prix, j'en ai la convistion !"

   C'était devant Chazal et Delahousse.

 

   Et il n'y a pas 3 mois ?!

 

   Nous avons un occupant de l'Elysée... extrêmement flottant. (Non, non, aucune allusion à un quelconque pédalo !). C'est terrorisant. Ce ton pénétré, lourdement convaincu pour dire tout et son contraire ?

   Il a fait une école de comédiens, sûr !

 

   Savez-vous comment on appelle dans mon quartier un type pareil ? Un "comique".

 

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 17:07

   Décidément, Saint Néfaste est de retour : il va nous plomber le pouvoir d'achat pendant qu'il favorise les entreprises.

   L'Ennemi public n°1 tape toujours sur les mêmes !

 

   Ce devait être un "choc", paraît-il... Toutes les mesures étaient déjà dans les journaux et sur le Net. (l'augmentation de 1,6 points de TVA, sur le logement = uniquement pour les propriétaires... etc.)

   Le type même du pétard mouillé

   Et puis, à 3 mois du scrutin ! Pourquoi si tard ? L'improvisation désespérée... ?

 

   Ces accords sur le temps de travail... comme si passer de négociations par branches à celles dans chaque entreprise était innocent ! Il nous prend vraiment pour des nigauds. C'est typique de l'embrouille sarkozyste (il ne changera jamais !). Oublier que dans l'entreprise, la subordination des employés est bien réelle...

 

   Il pique même à Hollande l'idée de la création d'une banque des PME...

 

   Enfin, faire croire que les entreprises vont baisser leurs prix parce qu'on leur fait une diminution de leurs charges !!!

 

   C'est consternant. Point.

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 17:11

5643447026_36882fe9be.jpg   Le Responsable en Chef des Caisses Vides a encore changé d'avis !

 

   Quand il parle de se contenter de travailler du mardi matin au vendredi soir, il rescucite - pour lui - LES 32 HEURES !

 

   Quel égoïste...

 

   Et voilà son combat contre les 35 heures dans les brindezingues !

 

   Pas facile par les temps qui courent d'être Umpiste.

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 17:03

5761324295_e57a9d7fb6.jpg    Hier soir, Juppé jappait.

   Ah, cette insupportable condescendance...

   Ce sourire grimaçant et supérieur du VIP congénital ! Télégéniquement éprouvant.

   A croire qu'un musée de Bordeaux possède la cuisse de Jupiter... dont il serait sorti, n'est-ce pas ! (souvenons-nous : "le meilleur d'entre... eux" dixit Chirac)

 

   Tant de constance dans la mauvaise foi nous rajeunit ! D'entrée de jeu Juppé avance que la dette française est due autant à la gauche qu'à la droite ("15 ans de pouvoir pour chacun"). Et quand Hollande réfute ce jugement avec des arguments chiffrés, pour toute réponse Juppé répète son affirmation gratuite (!)

 

   Au plus fort de la controverse, piqué, Juppé ose prétendre que ses 2 points d'augmentation de la TVA en 1995 ont préparé l'embellie de l'économie sous Jospin ! Comment se fait-il alors que, deux ans plus tard - seulement deux ans - Villepin convainquait Chirac de dissoudre l'Assemblée au vu de la situation économique qui s'annonçait désastreuse... ?

   Le "professeur" travestissait l'Histoire...

 

   Il faut dire qu'il était en service commandé.

 

   Et cependant, quand on lit son blog, il paraît que Sarkozy n'échappe pas à la critique. Comme quoi...

 

   Il faut rappeler que ce donneur de leçons, aujourd'hui ministre des Affaires étrangères, représentant la France sur la scène mondiale, a été reconnu coupable de corruption et condamné avec sursis et à un an d'inégibilité. Il s'agissait de son duo avec Chirac, condamné lui-même récemment...

 

   On peut faire mieux comme CV !

 

   Un livre vient de paraître à son sujet : "Juppé, l'orgueil et la vengeance"... (!)

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 16:59

1280192792_5d9bfc4a5c.jpg   La TVA est payé par le consommateur final.

 

   Pour les finances publiques, la TVA est d'un très bon rendement pour un coût de collecte très faible. C'est sans doute pourquoi elle fait saliver certains... jusqu'à un certaine indécence !

   En effet, elle pèse plus sur les pauvres qui consomment la plus grosse partie (voire souvent la totalité) de leur revenu que sur les riches à qui il reste de quoi épargner.

   C'est un impôt qui n'est pas du tout "redistributif" puisque le taux est le même pour tous.

 

   De plus, c'est un impôt dissimulé, masqué, sournois.

 

   A propos de la TVA "chochiale", les entreprises dont les cotisations sociales seraient diminuées peuvent toujours "oublier" de répercuter l'économie réalisée sur leurs prix... (!)

   Il existe un précédent fameux dans la restauration !

 

   De toute manière, une augmentation de TVA est synonyme d'augmentation des prix...

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 17:06

2964073807_cccd963e1b.jpg   J'ai lu sur un blog : "Vous savez pourquoi ce "off" était prémédité ? Parce que Sarkozy a cité Blaise Pascal" (!)

 

   Imparable raisonnement.

 

   Moi j'ajoute que ces "confidences" ont été rapportées par "Le Figaro". Ca n'est pas innocent.

 

   Mais alors : dans quel but ???

 

   Je ne vois qu'une raison : il "se victimise" dans le même esprit qu'il déclare qu'un sortant doit se présenter en challenger sinon il est foutu...

   Après sa victoire de 2007, il nous racontait bien qu'il avait triomphé contre toute la presse... (!)

 

   Il a bonne mine !!!

Repost 0
Published by Pamphile - dans politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pamphile
  • Le blog de Pamphile
  • : Des billets d'humour, tour à tour satire, parodie ou ironie, raillant pollutions politiques, manquements écologiques et ridicules d'actualité. Moquerie assurée, rire espéré.
  • Contact

Recherche

Pages